L’entreprise de demain sera digitale. Ce nouvel enjeu est capital voir vital pour l’avenir des entreprises françaises. Aujourd’hui elles sont nombreuses, petites et grandes, à avoir analysé la situation et mis en place les mesures nécessaires à leur transformation numérique. Mais il n’est pas rare dans ces entreprises, notamment dans les TPE/PME, de sentir de l’hésitation sur ce sujet, pour une question de coût mais également à cause d’une certaine réticence globale au changement.

Les TPE/PME représentent plus de 90% des entreprises françaises et emploient près de la moitié des Français actifs. Elles sont au cœur de notre économie. D’après le rapport McKinsey réalisé fin 2014 sur l’intérêt d’ « accélérer la mutation numérique des entreprises en France », l’impact de la transformation digitale sur le résultat opérationnel de l’entreprise est évalué à +/- 60% (de +40% en cas de succès à -20% en cas d’échec). Les 3 millions de TPE françaises ne semblent pourtant pas toutes très à l’aise face aux mutations liées à la généralisation du digital. Plus de la moitié d’entre elle n’est même pas présente sur le web.

De réelles opportunités de développement

Ces petites et moyennes entreprises ont recours aux outils numériques essentiellement pour la réalisation de démarches administratives (81%) et la gestion de l’entreprise (74%) ; et bien moins souvent pour la communication et la publicité (48%), la conception (35%) ou la commercialisation de produits ou services (34%).

Peu de TPE ou de PME exploitent réellement les opportunités de développement qu’offre le numérique. Certains dirigeants ont pourtant l’impression d’avoir déjà mis au point leur digitalisation. En fait, la plupart d’entre eux n’a pas encore compris tout l’enjeu du numérique. Vendre quelques produits en ligne ou envoyer des fichiers numérisés ne suffit pas. La transition numérique des entreprises consiste en la dématérialisation généralisée de l’organisation et des échanges avec les tiers. Les PME doivent s’équiper de systèmes intelligents capables d’envoyer des informations à d’autres systèmes intelligents.

De nombreux freins à la transformation digitale des entreprises

Rigidités organisationnelles, impact financier d’une telle transformation, manque de compétences numériques en interne, risques en matière de sécurité… Les freins évoqués par les dirigeants des TPE/PME pour repousser voir éviter cette transformation sont divers. Et certains dirigeants doutent de l’efficacité d’un tel chamboulement pour leur entreprise. La transformation digitale représente-t-elle une opportunité ou une menace pour leur développement ?

Neuf dirigeants de TPE-PME sur 10 considèrent que la transformation digitale des entreprises est un enjeu important sur le marché français (Etude Harris Interactive pour l’ordre des experts-comptables– Septembre 2015). Toujours  selon cette même étude, ils ne sont pourtant plus que 59% à estimer que le digital est un enjeu important pour leur propre entreprise. Les principaux freins à la digitalisation des entreprises de 1 à 9 salariés restent le manque de temps pour 73% mais aussi les investissements qui pourraient se révéler trop élevés pour 60% des interrogés.

De l’importance d’un accompagnement adapté

Même si aujourd’hui la digitalisation de l’entreprise est une condition sine qua non pour rester compétitive et assurer sa pérennité, le projet doit être mené de façon réfléchie. Il ne suffit pas de s’équiper d’un site internet et d’une page sur les réseaux sociaux pour le mener à bien. Une TPE ne peut pas calquer sa transformation sur celle d’une grande entreprise qui dispose d’importants moyens financiers, techniques et humains.

La digitalisation peut être à l’origine de changements significatifs pour les activités de base d’une petite entreprise. Il peut, par exemple, impliquer la mise en place d’une nouvelle logistique ou d’une nouvelle organisation des rôles de chacun des collaborateurs. La transformation digitale apparait alors comme un projet trop complexe. Elle peut alors rapidement être mise en attente.

Pour mener à bien leur transformation, les TPE/PME doivent y aller à leur rythme, faire en fonction de leurs moyens et procéder par étape afin d’éviter les erreurs. Se construire une stratégie digitale réussie, c’est avant tout apprendre à avancer pas à pas.

Il est important pour une TPE ou une PME souhaitant engager une véritable transformation d’analyser sa maturité digitale et sa présence sur le web. Elle devra identifier ses faiblesses, ses forces, les opportunités ou encore les menacées liés à son activité. Et pour mener à bien ce projet, elle pourra se faire aider par des experts (intégrateur de solution numériques, CCI régionales, organisme spécialisé dans la transition numérique…) qui sauront l’accompagner tout au long de sa transformation, la conseiller et la guider. Selon l’étude réalisée par Harris interactive, une aide dans la transition numérique n’est directement demandée que par 1 dirigeant sur 10.

Un prestataire adapté pourra réaliser un audit approfondi des besoins de l’entreprise, l’alertera sur les problématiques liées à la sécurité, établir un plan d’accompagnement et enfin lui proposer un mode de paiement adapté.

Des solutions dédiées pour pouvoir se consacrer à l’essentiel

Aujourd’hui, dans de nombreuses entreprises, chacun travaille sur ses propres logiciels ou des applications orientées grand public qui ne sont pas adaptées au monde professionnel. Il n’est pas rare non plus d’apporter son propre matériel (BYOD). Plus d’uniformité et des repères identiques permettent pourtant une plus grande efficacité.

Avec des solutions Cloud gérées par des prestataires, ces entreprises n’ont plus à s’occuper de la maintenance des outils et ainsi elles peuvent se consacrer entièrement à leur cœur de métier et à leurs clients.

Grâce au numérique, les collaborateurs peuvent, lors de leurs déplacements notamment, facilement retrouver de la documentation, faire un devis… Ils peuvent travailler comme au bureau mais tout en étant mobile. Cela facilite leur travail et les rends plus productifs. Le numérique c’est aussi moins de papier donc des économies. La documentation est sauvegardée et accessible facilement. C’est un vrai gain de temps et d’argent.

La transformation numérique permet aux entreprises de mieux répondre aux attentes de leurs clients (produits numérisés, nouveaux canaux de distribution, offres personnalisées…), de leur proposer des solutions optimisées et d’améliorer la réactivité et la qualité du service-client.

 Vos données confidentielles exposées

Les dirigeants de TPE/PME sont bien conscients de la nécessité de prendre le train de la digitalisation en marche. Mais il existe parfois un véritable décalage entre leurs paroles et leurs actes. La plupart d’entre eux utilisent des outils digitaux dans le cadre privé (outils de partage de documents, de transferts de données, d’images, etc). Ils utilisent des solutions grand public de transfert ou de partage de fichiers.

Pour des questions de coûts – souvent – ces outils sont mis en place dans le cadre professionnel. Ces dirigeants partagent alors des documents parfois confidentiels via des solutions grands publics sans avoir conscience des risques qu’ils prennent. En effet, l’utilisation de ces solutions ne garantit pas la protection et la sécurité de leurs données qui par ailleurs ne leur appartiennent plus une fois envoyées par ces outils

Les données d’une entreprise, quelle que soit sa taille, nécessitent un degré de sécurité auquel des solutions grand public ne peuvent répondre. Par manque de moyens, les TPE/PME exposent donc leurs données confidentielles.

 

Pour en savoir plus, téléchargez notre e-book :

Sauvegarde & synchronisation dans le Cloud : comment préserver au mieux vos données stratégiques ?

 

Image © Stocksnap by  Luis Llerena

 

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Rédactrice - Marketing

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter